Le temazcal, sauna mexicain précolombien

Le temazcal, sauna mexicain précolombien - www.eusosauna.com

Le temazcal du Mexique précolombien était utilisé par les Aztèques, les Zapotèques, les Mixtèques et les Mayas à des fins thérapeutiques et purificatrices, par exemple lors d’un rite de passage à l’âge adulte, d’un accouchement, de l’enterrement d’un parent et d’autres cérémonies tribales.

Le mot temazcal vient de nahuatl temazcalli, qui signifie bains publics. Il s’agissait d’une construction ronde ou rectangulaire en adobes, surmontée d’un toit en voûte.

À l’intérieur, on chauffait des pierres volcaniques et l’on produisait de la vapeur en versant dessus des infusions, de romarin ou d’eucalyptus par exemple.

On fouettait doucement le baigneur avec des plantes rituelles ou des plantes médicinales et, pour finir, on l’aspergeait d’eau froide.

Du temps où le Mexique était une vice-royauté, les moines espagnols ont combattu cette coutume, car ils jugeaient les bains mixtes inconvenants. Le temazcal a néanmoins survécu.

Dans certaines régions, les Mexicains s’y rendent encore, principalement pour se laver, pour lutter contre une maladie ou pour récupérer après un accouchement.

Toutefois, ils veulent aussi en raviver les aspects religieux traditionnels qui font partie de l’héritage national.